Nouvelle maison : comment faire un raccordement au réseau d’électricité ?

Le système électrique est un composant technique important dans les environnements domestiques et détermine également son confort. Heureux propriétaire d’une nouvelle maison, vous serez amenés à mettre en place un service d’électricité dans votre habitation. Bien que le raccordement puisse prendre un certain temps, il suffit de trois étapes simples pour que votre nouvelle maison puisse bénéficier de l’électricité. Ces étapes consistent à choisir un fournisseur, s’inscrire au service en remplissant les conditions nécessaires et enfin, définir la puissance de raccordement.

À qui soumettre sa demande de raccordement au réseau d’électrique ?

Les travaux de raccordement sont à la charge de l’entreprise qui gère le réseau local. La demande doit donc être introduite auprès de ce dernier, directement dans leurs succursales. Vous pouvez également le faire indirectement via la société d’approvisionnement choisie ou de visiter son site Web. Dans ce cas, la société de vente ne joue que le rôle d’intermédiaire entre le client et le gestionnaire du réseau d’électricité.

Sur la majeure partie du territoire français, ce raccordement est effectué par ENEDIS. Des entreprises locales de distribution peuvent également prendre en charge l’installation. Ces entreprises offrent généralement des garanties sur les travaux. Toutefois, pour plus de sécurité, il vous est conseillé de choisir une politique d’assurance habitation qui couvre les dommages électriques. Découvrez toutes les solutions d’habitation MAIF qui pourraient correspondre à votre profil.

Le processus de demande de raccordement au réseau d’électricité

Pour une demande de raccordement, vous devrez remplir certaines conditions obligatoires. Pour ce faire, vous devez vous munir des documents suivants :

Une copie certifiée du permis de construire délivrée par la commune

Un plan de localisation de votre domicile. Ceci est nécessaire pour évaluer l’ampleur des travaux à effectuer. Un extrait du cadastre serait l’idéal.

Un plan de masse est également requis afin d’identifier les accès à la voie publique depuis votre nouveau domicile. Cela est indispensable pour déterminer le type de branchement que vous allez installer. Le branchement de type 1 sera pour les câbles de moins de 30 mètres, tandis que le branchement de type 2 pour les branchements au-delà de cette distance.

Afin de faciliter les éventuelles installations, vous serez, dans la mesure du possible, amenés à fournir des photos de la configuration de votre maison.

La dernière chose et non le moindre est de préciser la puissance de raccordement au réseau d’électricité que vous souhaitez. Il peut s’agir d’un 12 kVA monophasé ou d’un 36 kVA triphasé ; cela dépendra de vos besoins. Cette dernière étape est cruciale, car cela déterminera le montant des factures que vous allez payer pour la suite.

Comment choisir la puissance de raccordement ?

Vous avez généralement le choix entre les deux niveaux de puissance possible proposés pour les types d’habitation standard.

Le premier choix étant le raccordement 12 kVA monophasé. C’est l’option la plus économique si vos besoins, en tant que particulier, sont limitées à un usage domestique standard et au simple chauffage. Les raccordements en 3 kVA et 9 kVA sont également possibles sous certaines conditions.

Pour les logements à usages professionnels, l’option recommandée est le raccordement 36 kVA. Cette option est proposée aux logements de plus grandes tailles et/ou à usages commerciales (bureaux, appartements, etc.)

Les conséquences d’une surcharge d’appareil électrique
Quel est le nombre maximal d’appareil à brancher sur un circuit électrique ?